Ce samedi 07 octobre 2023, l’agence VISMA a animé une conférence de presse pour dénoncer la rupture unilatérale entre Morlaye Sylla et Spocs représenté en Guinée par VISMA. Lors de cette conférence de presse, les dirigeants ont déploré l’ingratitude du joueur et de sa famille.

Au début de sa communication, M. Mamadou Diallo a expliqué comment il a présenté le projet de l’agence Spocs à Morlaye Sylla qui a accepté de travailler avec eux et de les confier la gestion de sa carrière pour 2 ans.

C’est ainsi, le patron de VISMA a rencontré plusieurs fois les dirigeants du Horoya AC à qui il a présenté l’offre de Los Angeles dans un premier temps pour le transfert de Morlaye Sylla vers Los Angeles au MLS. Le projet avorté, le joueur ne signera finalement pas aux USA.

A la fin du contrat de Morlaye Sylla avec le Horoya l’année dernière, plusieurs clubs ont fait des propositions dont le Wydad de Casablanca, Zamalek d’Égypte et Al Hilal de l’Arabie Saoudite. C’est finalement à Arouca que l’ancien joueur de SOAR va signer pour trois (3) saisons.

Le problème a commencé lorsque le joueur a reçu le chèque de 40.000 Euros comme la prime de signature plus le salaire pour les 3 saisons qui s’élève à 230.000 Euros. Contrairement à l’engagement pris par les deux côtés, Morlaye Sylla a refusé de payer la commission des 10% à M. Mamadou Diallo représentant de Spocs Consulting en Guinée, dont la première tranche devrait être 20.000 Euros. Ce pourcentage est une exigence que la FIFA impose lors des transferts.

« Quand l’argent est tombé, Morlaye Sylla et sa famille se sont rebellés. Ils ont refusé de payer notre commission (23.000 Euros). A notre grande surprise, Morlaye Sylla envoie 6.000 Euros au lieu de 20.000 Euros comme venu pour une première tranche » explique le PDG de VISMA.

Répondant à l’accusation de la famille Sylla, Mamadou Diallo est revenu sur cette histoire « On a tous les documents y afférents. Ils (les proches du joueur) prétendent qu’on devait faire voyager le petit frère de Morlaye Sylla au Portugal pour respecter le contrat, ce qui n’était pas dans nos engagements initiaux. Maintenant, la justice sera dite dans cette affaire et nous réclamons nos droits et un dédommagement de 500 mille dollars ».

En plus du non paiement de la commission qui s’élève à 23.000 Euros, Morlaye Sylla a envoyé une lettre à Mamadou Diallo un bon matin après avoir signé avec une autre agence au Portugal.

Monsieur Mamadou Diallo a denoncé et déploré le comportement de Bangoura Amadou (Ancien Directeur du Horoya AC) qui a joué un sale rôle dans cette histoire.

Face à cette trahison, VISMA a saisi un pool d’avocats pour engager une procédure judiciaire contre Morlaye Sylla pour rupture unilatérale du contrat avec leur partenaire de Spocs Global Consulting. 500.000 Euros est le montant que VISMA réclame comme prime d’indenminisation pour rupture illégale du contrat.

Mamadou Diallo ne ferme pas la porte au joueur Morlaye Sylla, il donne une dernière chance au natif de Coronthie et sa famille. La balle est désormais dans le camp de la famille Sylla pour arrêter ce contentieux judiciaire qui a tout de même sali l’image du joueur.